Kehinde Wiley

Sélection d'œuvres
Expositions
Biographie   
Site Internet
Presse
News
Vidéos



Né en 1977 à Los Angeles, Kehinde Wiley vit et travaille à New York. Réflexion sur l’identité raciale et sexuelle, sa peinture crée des collisions entre histoire de l’art et culture de la rue. L’artiste héroïse, et érotise, les « invisibles » traditionnellement exclus des représentations du pouvoir. Son œuvre réinterprète le vocabulaire de la puissance et du prestige, oscillant entre critique politique et aveu de fascination face au luxe et à la grandiloquence des symboles de la domination masculine occidentale.






ANNONCE ARTISTES PROCHAINE EDITION BLACK ROCK SENEGAL 



Depuis sa création, Black Rock Sénégal cherche à soutenir la nouvelle création artistique par le biais d'échanges collaboratifs. La troisième année du programme se déroulera entre juillet 2022 et mars 2023 et accueillera seize artistes du monde entier.

Les artistes sélectionnés pour Black Rock 2022-2023 sont : Pemi Aguda (Nigeria, Writer), Gouled Ahmed (Ethiopie, Textile), Sophia Nahli Allison (USA, Film), Adrian L. Burrell (USA, Film), Panmela Castro ( Brésil, peintre), Chinwe Chigbu (Nigéria, photographe), Ayan Farah (Suède, techniques mixtes), Enam Gbewonyo (Royaume-Uni, textile), Stephen Leo Hayes Jr. (États-Unis, sculpteur), Amina Kadous (Égypte, photographe), Mae-ling Lokko (Ghana, Mixed Media), Nasheeka Nedsreal (Allemagne, Basé sur la performance), Nengi Omuku (Nigeria, Peintre), Léonard Pongo (Belgique, Artiste visuel), Khalif Tahir Thompson (États-Unis, Peintre) et Paul Verdell ( États-Unis, Peintre).


Kehinde Wiley - Black Rock Senegal

Dakar, Senegal

Juillet 2022 à mars 2023







Biennale de Venise - An Archaeology of Silence



Organisée par Christophe Leribault, l'exposition Kehinde Wiley : une archéologie du silence est présentée à la Fondazione Giorgio Cini en tant qu'événement collatéral de la 59e exposition internationale d'art - La Biennale di Venezia.
Pour ce nouveau corpus d'œuvres, Wiley a élargi ses thèmes de prédilection pour aborder sur le meurtre de jeunes hommes noirs à travers le monde. La technologie et les modes de communications modernes permettent désormais à chacun de se faire le témoin de ces scènes de violence contre le corps noir, qui autrefois réduit au silence. A cet égard, Wiley explique : "Là est l'archéologie que je déterre : le spectre de la violence policière et du contrôle de l'État sur les corps noirs du monde entier". À la lumière des conflits mondiaux actuels, les discours autour des luttes de pouvoir et des droits humains inaliénables sont aujourd’hui plus critiques que jamais.


Kehinde Wiley - An Archaeology of Silence

Fondazione Giorgio Cini, Isola di San Giorgio Maggiore, Italie

Du 23 avril au 24 juillet 2022


Site web





KEHINDE WILEY AT THE NATIONAL GALLERY – exposition personnelle



Pour sa première collaboration avec une grande institution britannique, The National Gallery , Wiley se détache de ses portraits pour se tourner, par le film et la peinture, vers l’exploration des conventions artistiques de la tradition européenne de peinture de paysage. La première installation vidéo de Wiley, Narrenschiff (2017), était une réponse contemporaine au thème de la Nef des fous, populaire dans la culture européenne de la fin du XVe siècle. Elle mettait en scène un groupe de jeunes hommes de couleur naviguant sur les mers et luttant pour atteindre la terre ferme - une métaphore des histoires ancestrales et contemporaines de migration et de dislocation sociale. Au-delà de ces thèmes, Wiley interroge le Romantisme européen avec un intérêt particulier pour les marines épiques, les scènes de montagne et la relation entre l’homme et la nature. La vidéo présentée mettra en scène des Londoniens de couleur que l’artiste a rencontrés et castés pour son film tourné dans les rues environnantes de la National Gallery.


Hiver 2021

The National Gallery, Trafalgar Square, Londres


Site web





The Obama Portraits Tour - Exposition itinérante



Le portrait du président Obama de Kehinde Wiley et le portrait de Michelle Obama de Amy Sherald, dévoilés en février 2018 à la Smithsonian’s National Portrait Gallery, partiront en tournée dans cinq villes à travers les États-Unis dans le cadre du Obama Portraits Tour organisé par la Smithsonian’s National Portrait Gallery.

En plus des œuvres d’art elles-mêmes, la tournée comprendra des éléments audiovisuels, des ateliers éducatifs, des présentations de conservateurs. Un catalogue richement illustré The Obama Portraits (2020) coédité par la National Portrait Gallery et Princeton University Press, ainsi qu’une sélection de produits seront également disponibles. Cette présentation particulière permettra d’échanger autour du pouvoir du portrait et son potentiel à engager les communautés. 


The Art Institute of Chicago, Chicago : du 18 juin au 15 août 2021

Brooklyn Museum, New-York : du  27 août au 24 octobre 2021

Los Angeles County Museum of Art, Los Angeles : du 5 novembre 2021 au 2 janvier 2022

High Museum of Art, Atlanta : du 14 janvier au 13 mars 2022

The Museum of Fine Arts, Houston : du 27 mars au 30 mai 2022


Site web





Nouvelle acquisition – Saint Adelaide, 2014



Il s'agit de la première œuvre d'art en vitrail conçue par Kehinde Wiley à entrer dans une collection publique dans le monde. Le titre et la pose de Saint Adélaïde sont dérivées d'un vitrail original du XIXe siècle représentant le Saint Empereur Romain Otto Ier et son épouse du 10e siècle dans la Chapelle Royale de St Ferdinand, Paris. Dans le vitrail de Wiley, la figure de la sainte est remplacée par le mannequin de Brooklyn Mark Shavers - un jeune homme noir portant un jean pâle, un pull rayé et des baskets dorées, avec une fourrure autour du cou.

Il s'agit de l'une des trois œuvres d'art en vitrail (Saint Adélaïde, Saint Rémi et Saint Amélie) inspirées du vitrail historique de cette chapelle conçu par le peintre français Jean Auguste-Dominque-Ingres et réalisé à Sèvres.


The Stained Glass Museum

South Triforium, Ely, Cambridgeshire (Royaume-Uni)







Kehinde Wiley, Go – installation permanente



Le nouveau corridor de la station de train Moynihan (New York, États-Unis) est désormais orné de trois installations permanentes réalisés par les artistes Kehinde Wiley, Stan Douglas et Elmgreen & Dragset. L’installation de l’artiste Kehinde Wiley, Go (2020), qui recouvre le plafond de l’entrée de la station sur la 33ème rue présente un spectaculaire triptyque de vitraux rétro-éclairés, peints à la main qui rappelle la grandeur de la peinture décorative de la Renaissance et de l’époque baroque.


The Moynihan Train Hall, Penn Station, New York

A partir du 1er janvier 2021







Memling Now : Hans Memling in contemporary art– exposition collective



En hommage à l’artiste Belge, Hans Memling, le Brudgge Musea organise la toute première exposition à mettre en lumière son influence. Étant l’un des principaux peintres de l’époque Bourguignonne de Bruges, ses œuvres ont inspiré énormément d’artistes contemporains, y compris le peintre afro-américain Kehinde Wiley.


Du 1er Octobre au 1er Février, 2021

Sint-Janhospital,  Mariastraat 38, Bruges 8000, Belgique


Site web





SHIP OF FOOLS – Exposition personnelle



L'exposition Kehinde Wiley: Ship of Fools est organisée par The Box en partenariat avec The Arts Institute, University of Plymouth and Royal Museums Greenwich.Narrenschiff (Ship of Fools), 2017 de Kehinde Wiley est une projection de film numérique sur trois écrans qui produit une expérience immersive pour le spectateur. Le film dresse le portrait d’un groupe de jeunes hommes noirs en mer, luttant pour atteindre la terre - une métaphore des narrations historiques et contemporaines de migration et de dislocation sociale.


Du 29 septembre 2020 au 24 janvier 2021

The Box, Tavistock Place, Plymouth, Devon PL4 8AX


Site web





Peintre de l’épopée – exposition personnelle



Du 10 juillet au 1er novembre, le Centre d'Art de la Malmaison sur la Croisette, accueille l’une des stars internationales les plus recherchées d'aujourd'hui, l'américain Kehinde Wiley. À travers plus d’une vingtaine d'œuvres, le Centre d'art la Malmaison dévoile le dessein épique qui anime le travail de l’artiste depuis plus d’une décennie.

Puisant son inspiration dans la peinture classique, du Titien à Gainsborough en passant par Van Dyck ou Ingres, Kehinde Wiley propose une perspective unique, politique et esthétique. En choisissant de rendre visible les invisibles de l’histoire, il interroge les spectateurs sur les questions de perception, de pouvoir et d’origine.Depuis 2006, dans le cadre de son projet The World Stage, Kehinde Wiley sillonne le monde, des favelas de Rio aux faubourgs de New Dehli, pour organiser des castings de rue dans des ateliers ad hoc. De ses rencontres impromptues avec ces jeunes noirs ou métisses, hommes ou femmes, naissent des portraits baroques saturés, empreints des vestiges et de la pompe des Grands Maîtres du passé. Kehinde Wiley se veut l’héritier de la longue lignée de portraitistes. Il réinterprète le vocabulaire traditionnel de la peinture, en insuflant puissance et prestige à des jeunes hommes et femmes rarement perçus à travers ce prisme.En se plongeant dans les questions d’identité raciale et sexuelle, la peinture de Kehinde Wiley crée un dialogue inattendu où histoire de l’art et culture noire américaine convergent avec grâce. L’artiste place au premier plan ceux qui ont été historiquement banis des cercles du pouvoir. Son œuvre, politiquement engagée, s’interroge sur les notions de race, de représentation, de privilège et d’excès. Au-delà de l’accusation politique, elle interroge les ressorts de l’histoire et ceux qui en définissent les termes.À travers cette rétrospective exceptionnelle, la première en France, se dessine la tentative de remettre en cause les canons de l’histoire de l’art tout en contribuant à leur construction. Kehinde Wiley nous invite, nous autres européens, à nous réapproprier une peinture dont nous avons, peut-être, oublié la vitalité alors que notre continent connaît une crise d'identité majeure et en constante évolution. Accueillir à Cannes une telle exposition monographique de Kehinde Wiley concrétise l'aspiration internationale de la ville en matière d'art contemporain.


Du 10 juillet au 01 novembre 2020

Centre d'art La Malmaison, 47 Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes


Site web





Kehinde Wiley : The Yellow Wallpaper, Exposition personnelle



La prochaine exposition de Kehinde Wiley, Kehinde Wiley : The Yellow Wallpaper à la galerie William Morris à Walthamstow, au nord-est de Londres, est la première exposition personnelle de nouvelles œuvres présentées par Wiley dans une institution publique au Royaume-Uni. Ce sera également la première de ses expositions à présenter des portraits exclusivement féminins : les sujets frappants de Wiley sont des femmes que l'artiste a rencontrées dans les rues de Dalston, à l'est de Londres.


Galerie William Morris, Walthamstow, Royaume-Uni

Du 22 février au 25 mai 2020


Site web





Nomination de Kehinde Wiley en tant que Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres



À l'occasion de la célébration du vernissage de l’exposition Jacques-Louis David Meets Kehinde Wiley au Brooklyn Museum de New York, Kehinde Wiley sera mis à l’honneur lors d’une cérémonie intime au cours de laquelle il recevra l'insigne de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.


Brooklyn Museum, New York, États-Unis

Mercredi 12 février 2020

Photo © Tony Powell


Site web





TELL ME YOUR STORY – exposition de groupe



Pour la première fois en Europe, une exposition regroupe 100 ans d'art afro-américain basé sur l’art de la narration. L’exposition explore la richesse visuelle de la culture noire, regroupée exceptionnellement au Kunsthal KAdE à travers les œuvres de 50 artistes afro-américains, parmis lesquelles une œuvre du célèbre Kehinde Wiley. 

Tell Me Your Story se concentre sur cinq périodes chronologiques: la Renaissance de Harlem, la Renaissance de Post Harlem, les droits civiques, la Renaissance noire et la génération Bloom. Les artistes de chacune de ces périodes distinctes partageaient une caractéristique commune: le besoin de s'exprimer et de sauvegarder la tradition africaine vitale du conte.


Du 8 février au 30 août 2020

Kunsthal KAdE, Eemplein 77, 3812 EA, Amersfoort, Pays-Bas


Site web





Jacques-Louis David Meets Kehinde Wiley - Exposition personnelle



Le triomphant Napoléon à la tête de l'armée au-dessus des Alpes (2005) de Kehinde Wiley, œuvre phare de la collection du Brooklyn Museum, se trouve confronté à la peinture du XIXe siècle sur laquelle elle repose : Bonaparte traversant les Alpes de Jacques-Louis David (1800-1). Ensemble, les œuvres de David et de Wiley révèlent comment la race, la masculinité, le pouvoir et la représentation se superposent au portrait et façonnent l'écriture de l'histoire.


Brooklyn Museum, New York, États-Unis

Du 24 janvier au 10 mai 2020


Site web





Rumors of War – Art public



La sculpture de Kehinde Wiley, Rumors of War a été inaugurée le mardi 10 décembre 2019 à Richmond, capitale de la Virginie. Installée sur la place du Virginia Museum of Fine Arts, la statue trône désormais non loin de l'une des plus importantes expositions de monuments confédérés aux États-Unis. 


VIRGINIA MUSEUM OF FINE ARTS, RICHMOND, VIRGINIA, États-Unis
Du 10 décembre 2019


Site web





Icons: Worship and Adoration / 30 Americans / Afrocosmologies: American Reflections – Exposition collective



Kehinde Wiley participe actuellement à trois expositions collectives dans différentes parties du monde : aux États-Unis avec Afrocosmologies : American Reflections, au Wadsworth Atheneum Museum of Art, à Hartford dans le Connecticut, et 30 Americans à la Barnes Foundation à Philadelphie ;  ainsi que Icons - Worship and Adoration à la Kunsthalle de Brême en Allemagne.

https://www.kunsthalle-bremen.de/en/view/exhibitions/exb-page/icons

https://www.barnesfoundation.org/whats-on/30-americans

https://www.thewadsworth.org/afrocosmologies-american-reflections/


Kunsthalle Bremen, Brême, Allemagne
19 octobre 2019 - 1er mars 2020

Fondation Barnes, Philadelphie, États-Unis
Du 27 octobre 2019 au 12 janvier 2020

Wadsworth Atheneum Museum of Art, Hartford, États-Unis
Du 19 octobre 2019 au 20 janvier 2020







Kehinde Wiley rencontre Jacques Louis David - Exposition personnelle



Le château de Malmaison et le Brooklyn Museum annoncent une exposition conjointe du Premier Consul franchissant les Alpes au col du Grand Saint-Bernard, célèbre représentation de Napoléon peinte par Jacques-Louis David en 1800, et de sa réinterprétation contemporaine par l’artiste américain Kehinde Wiley.


MUSEE NATIONAL DU CHÂTEAU DE MALMAISON, RUEIL-MALMAISON, FRANCE
Du 09/10/2019 au 06/01/2020


Site web





Rumors of War – L'installation de Kehinde Wiley



Fin septembre, Kehinde Wiley a dévoilé la sculpture en bronze d'un jeune homme Afro-Américain monté à cheval au centre de Times Square, à Broadway Plaza. Intitulée Rumors of War, la statue fait référence aux monuments controversés de la guerre de Sécession qui se trouvent encore à Richmond, en Virginie, plus d'un siècle après leur érection.


TIMES SQUARE, NEW YORK, ÉTATS-UNIS
Du 27 Septembre au 1 Décembre 2019


Site web





Comeback. Art Historical Renaissance in Contemporary Art - Exposition collective



L'histoire de l'art fait son grand retour dans les arts visuels. Les artistes non seulement copient et s'approprient des peintures d'époques révolues, mais répondent aussi plus librement et de manière plus ludique aux "énergies mnésiques" (Aby Warburg) stockées dans les œuvres anciennes. De plus en plus fréquemment, ils tentent d’évoquer le patrimoine collectif par des stratégies performatives ainsi que par des moyens photographiques et cinématographiques.


KUNSTHALLE TÜBINGEN, TÜBIGEN, ALLEMAGNE
Du 20/07/2019 au 10/11/2019


Site web





IncarNations, African art as philosphy - Exposition collective



IncarNations est une exposition conçue par l'artiste sud-africain Kendell Geers en dialogue avec le collectionneur congolais Sindika Dokolo. Une initiative passionnante qui reflète la diversité des patrimoines esthétiques africains, débarrassés de tout prisme européocentriste et incluant l’influence des diasporas, des itinéraires des esclaves, du colonialisme ou des mouvements d'indépendance. Extraites de l’impressionnante collection de Sindika Dokolo, les productions d’artistes africains résonnent avec celles de la diaspora tandis que des œuvres d'art contemporain seront présentées aux côtés d'œuvres classiques, ouvrant ainsi enfin la voie au dévoilement de l'art africain, compris comme une pratique philosophique vivante.


PALAIS DES BEAUX ARTS, BRUXELLES, BELGIQUE
Du 28/06/2019 au 06/10/2019


Site web





"Street Dreams: how hip hop took over fashion" - Exposition collective



En collaboration avec HipHopHuis et le commissaire invité Lee Stuart, le Kunsthal Rotterdam présente une exposition sur le hip-hop et son influence sur la mode et le style de vie. Le Streetwear dicte la vitesse et l'esthétique de l'industrie de la mode et modifie la manière dont cette industrie se développe. L’exposition ‘Street Dreams. Comment Hiphop a pris le contrôle de la mode’ montre les apparences, les codes et l'énergie créative du hip-hop.


KUNSTHAL, ROTTERDAM, PAYS-BAS
Du 15/06/2019 au 15/09/2019


Site web





Kehinde Wiley au Zeitz MOCCA



L’œuvre de l'artiste américain Kehinde Wiley fait partie de la collection inaugurale du Zeitz MOCCA (Museum of Contemporary Art Africa) le plus grand musée du continent africain, récemment inauguré à Cape Town.


Zeitz MOCAA, Afrique du Sud
A partir du 22/09/2017


Site web





A New Republic - exposition personnelle


Composée d’environ soixante oeuvres – dont des peintures, sculptures, vidéos et vitraux – cette exposition donne un aperçu des 14 années de carrière de Wiley et montre ses oeuvres clés : ses célèbres peintures figuratives de membres de la communeauté noire dans lesquelles il réactive et interroge la grande tradition occidentale du portrait.

Un catalogue illustré est publié par le Brooklyn Museum. DelMonico Books : Prestel soutient cette exposition.

“Kehinde Wiley: A New Republic” est organisée par le Brooklyn Museum et Eugenie Tsai, responsable de l’exposition de la collection d’art contemporain de John et Barbara Vogelstein au Brooklyn Museum. Le Oklahoma City Museum est la dernière etappe de l'exposition. 


 

OKLAHOMA CITY MUSEUM, OKLAHOMA, ETATS-UNIS
Du 17/06/2017 au 10/09/2017
Site web









Enter our Viewing Room @ viewingroom.templon.com
Mail
Facebook