Orsten Groom

SIEG MHUND KALUMNIATOR
28 octobre - 18 décembre 2021
Bruxelles


Sélection d'œuvres
Communiqué de presse -
Vidéo


    


Pour la première fois à la Galerie Templon, le jeune peintre « Outsider », Orsten Groom présente une série de toiles aussi spectaculaires qu’inclassables à découvrir en lunettes 3D, pour une lecture gutturale et décalée de l’histoire par celle iconoclaste des images.

Intitulée « SIEG MHUND KALUMNIATOR », décline une série évolutive de grands formats, telles des fresques murales articulées sur Freud et Moïse, ainsi qu'un improbable jeu de mots canin. Qualifiant lui-même sa pratique « d’art parietal post-historique », Orsten Groom procède par concaténation de références iconographiques - des bas-reliefs égyptiens à Andy Warhol. Il entrelace ses compositions jubilatoires dans des effets de superpositions et de perspectives, révélant des connexions complexes et inattendues.

Né en 1982 en Guyane, Orsten Groom est un artiste pluridisciplinaire aux origines russo-polonaises. A 20 ans, alors étudiant aux Beaux Arts de Paris, il est victime d’une rupture d’anévrisme qui le laisse amnésique et épileptique. Apprenant pendant sa convalescence qu’il est peintre, il réintégre l’école dans les ateliers de François Boisrond et Jean-Michel Alberola. Dès lors, il se positionne farouchement comme indépendant et développe alors une œuvre protéiforme qui s’étend de la peinture, à la musique, la sculpture, le film et la poésie. En 2020, le Centre d’Art ACMCM (A Cent Mètres du Centre du Monde) à Perpignan, lui consacre sa toute première rétrospective.

En 2021, il profite du siège instauré par le Covid pour ouvrir avec Olivier Kaeppelin le Cabinet Chrome Dinette, un showroom privé clandestin à l’adresse parisienne secrète.

L’exposition SIEG MHUND KALUMNIATOR présente pour la première fois le peintre Orsten Groom à la galerie Templon, avec la série CHROME DINETTE.
Cet ensemble évolutif de grands formats dédiés à Freud et Moïse (sous l’égide de Frank Zappa et de caniches crapoteux) cadre selon Orsten Groom l’Histoire entière, de sa naissance monothéiste à l’effondrement de 1939, date à laquelle Freud publie son livre testament :
L’Homme Moïse et la religion monothéiste.

Freud y annonce avec fracas que Moïse n’était pas juif mais un émule d’Akhénaton, que les Hébreux ont assassiné après leur sortie d’Egypte pour le remplacer par un double, prophétique et iconoclaste.
Freud meurt la même année d’un cancer de la mâchoire.
Or son ultime manuscrit est un récit bizarre dédié à son caniche préféré : Topsy Chow-Chow, lui-même occit d’un cancer de la mâchoire et sur qui Freud a semble-t-il fait un transfert psychanalytique typique et fatal...

Le patriarche de la psychanalyse (la cure par la parole) périt ainsi par la bouche comme son chien après avoir dédié son dernier livre au prophète bègue du premier iconoclasme - par un étrange accord buccal.

CHROME DINETTE concatène ainsi près de 5000 ans d’Histoire et d’histoire des images interdites,
selon deux principes picturaux : les lois du Bas-relief égyptien et la définition freudienne de l’hallucination, nette, plate et hyperréaliste.

Orsten Groom entreprend cette épaisseur particulière de la surface où viennent s’ébattre les figures du récit biblique et du corpus freudien, par une variété d’écritures allant du bien-nommé «transfert» à de multiples techniques picturales, par fatras hypnotiques que l’artiste propose de confronter avec des lunettes 3D.

Cette investigation grotesque de l’Histoire et du statut iconoclaste des images doit son titre à une étonnante coïncidence relevée par Orsten Groom dans une chanson de Frank Zappa intitulée Sofa (Divan en allemand), mettant en scène des caniches qui chantent en allemand (la langue de Freud) cette étrange imprécation cosmique : Ich bin der Chrome Dinette.

Filant son enquête sur les rapports qu’entretiennent ici langage, oralité et bouches détraquées sur le mode de la calomnie (au sens maudit d’un «mal dire»), Orsten Groom relève que le prénom même de Sigmund fait entendre par jeu de mots-valises Mund et Hund - soit Bouche et Chien. SIEG MHUND propose ainsi la victoire de la gueule du chien sur l’Histoire, la peinture comme langage contre l’inconscient.

La série CHROME DINETTE, expérimentale et évolutive, propose une quinzaine de grandes toiles, accompagnées des COMMANDEMENTS : dix petits formats réalisés pour l’exposition bruxelloise.





Enter our Viewing Room @ viewingroom.templon.com
Mail
Facebook