Pierre et Gilles

Errances immobiles

Pierre et Gilles présentent chez Templon, rue Beaubourg, dans un espace nouvellement rénové par Jean-Michel Wilmotte, un ensemble d’œuvres réalisées au cours des deux dernières années.

Pierre et Gille – Errances immobiles, TEMPLON Paris, 2020
Pierre et Gille – Errances immobiles, TEMPLON Paris, 2020

Le duo, qui s’est rendu célèbre depuis plus de 40 ans par leurs portraits iconiques entre peinture et photographie, propose une exposition plus introspective et critique que jamais. Pour l’exposition, ces fins observateurs de phénomènes de société livrent des toiles douces-amères qui se font l’écho des contradictions de notre époque.

L’exposition s’ouvre sur un autoportrait réalisé dans leur atelier avec les moyens du bord pendant le confinement : « Bonjour Pierre et Gilles » rend hommage à la toile « Bonjour Monsieur Courbet » de Gustave Courbet. On y voit le couple sur un chemin bucolique, perdu entre cités HLM et banlieue pavillonnaire. Voyous, ferrailleurs, SDF, gilets jaunes ? Pierre et Gilles nous accueillent avec un regard complice et bienveillant dans leur univers unique, artificiel, à la fois merveilleux et dérangeant.

L’exposition « Errances Immobiles » est présentée au 30 rue Beaubourg, dans l’espace historique de la galerie, fraîchement rénové par Jean-Michel Wilmotte.  Ouverte en 1972 à quelques mètres du futur Centre Pompidou, la galerie, une des premières installée dans le quartier, s’est rapidement imposée comme un des lieux incontournables de l’art contemporain en France, avec des expositions de nombreux artistes tel que Carl Andre, Dan Flavin, Donald Judd, Ellsworth Kelly, Willem de Kooning, Roy Lichtenstein, ou Andy Warhol.
De l’entrée aux salles d’exposition, l’agencement de la galerie a été entièrement repensé pour offrir au visiteur un espace plus accessible et plus lumineux. « Notre espace rue Beaubourg a un réel potentiel » commente Daniel Templon, «  il se situe dans l’un des quartiers les plus dynamiques de Paris, et a accueilli dès ses débuts, des artistes de renommée internationale. L’impact du Coronavirus sur l’accès à la culture a eu l’effet d’une prise de conscience collective quant à l’importance des galeries d’art. C’est une nouvelle étape dans l’histoire du lieu et un message encourageant pour le monde culturel : en ces temps difficiles, notre galerie continue d’offrir à nos visiteurs, des expositions de qualité muséale. »

La reine des océans (Adèle Farine)

Détails

L’artiste

Pierre naît en 1950 à La Roche-Sur-Yon, Gilles au Havre en 1953. Mondialement connus, ils développent depuis 1976 une œuvre à quatre mains entre peinture et photographie. Leurs tableaux mettent en scène leurs proches, anonymes ou célèbres, dans des décors sophistiqués construits grandeur nature en atelier. Une fois la photographie tirée sur toile, commence un méticuleux travail de peinture. Ces créateurs d’images ont constitué une iconographie singulière explorant la frontière entre l’histoire de l’art et culture populaire.

En voir plus