Will Cotton

The Taming of the Cowboy

Dix ans après sa dernière exposition à la galerie Templon, le peintre new yorkais Will Cotton, célèbre pour ses représentations de friandises en tout genre, dévoile à Bruxelles une exposition décalée et provocante, « Le Cowboy apprivoisé ».

Vue d’exposition, The Taming of the Cowboy, 2020
Vue d’exposition, The Taming of the Cowboy, 2020

Dans un clin d’œil à la schizophrénie politique de son pays en pleine campagne électorale, Will Cotton propose une réinterprétation du mythe du Cowboy, symbole de la conquête de l’Ouest. Ses grandes peintures à l’huile, à la facture apparemment classique, proposent un carambolage étonnant entre cowboys triomphants et leurs montures fantastiques : des licornes roses.

La figure du Cowboy évoque une virilité toute américaine, associée à la liberté, la Destinée Manifeste et une certaine culture de la violence. Au contraire, la Licorne, rose de surcroît, renvoie à une mythologie plus contemporaine, qui s’est imposée ces dernières années dans les rayons de jouets et les accessoires pour petites filles. Réflexion sur la notion de genre, l’exposition explore ainsi le rapport entre les sexes, mais aussi l’hyper-sexualisation de l’enfance ou la notion de queer et les luttes LGBT dont la licorne – arc en ciel – est récemment devenue une mascotte planétaire.

 

L’exposition propose un groupe de peintures à l’huile mais aussi de dessins inédits – huile, sanguine, crayon – inspirés par ses séjours dans le Wyoming et en Camargue, en France. Variation sur le couple cowboy-licorne, ces œuvres sur papier déconstruisent avec humour la question de la représentation.

Chez Will Cotton, la beauté des compositions ou des paysages faits de cascades de sucreries ou de montagnes de meringues, n’est pas seulement une ode à l’opulence d’une Amérique idéalisée, ou d’un paradis perdu. Il s’agit aussi de questionner la peinture. Techniquement virtuose, sa peinture s’interroge sur la fluidité entre catégories identitaires, culturelles, mais aussi artistiques : icônes populaires et grande peinture, mythes intemporels et imagerie publicitaire.

Bareback

Détails

L’artiste

Né en 1965 aux États-Unis, Will Cotton vit et travaille à New York. L’artiste appartient à cette génération de peintres américains qui renouvellent le langage de la peinture figurative. Il construit dans son atelier des assemblages géants de confiseries (maisons de pain d’épice, bonbons, montagnes de gâteaux, mers de chocolat) donnant la possibilité de créer une nouvelle réalité. Will Cotton conçoit ses toiles comme des utopies, explorant les notions de tentation et d’excès.

En voir plus